cuisine, crochet, tricot... et autres

23 janvier 2013

Layette : essai transformé !

Il était une fois, une dame qui fût tellement heureuse d'apprendre qu'elle allait devenir grand-mère, qu'elle décida sur le champ illico presto de tricoter la layette du bébé à venir.

Malheureusement pour cette dame pleine d'entrain, sa bru, mère du rejeton qui poussait, refusait obstinément de lui communiquer si la descendance serait garçon ou fille...

La belle-maman tenta de convaincre les futurs parents de l'importance de connaître le sexe de l'enfant avant la naissance, des merveilleux progrès de la médecine, de l'obstétrique plus précisément... Elle usa et abusa de "de mon temps on ne pouvait pas savoir..." et de "si vous savez vous pouvez tout préparer avant..." Il faut dire que ce bébé à naître était le premier, précieux petit-enfant pour des grands-parents en devenir.

Rien ni fît, la belle-fille refusa, et réussit à convaincre son époux, futur papa, à ne pas céder à la tentation maternelle. Ceci troubla quelque peu la future grand-mère : son grand garçon lui résistait !

Bref, après force palabres, il fût décidé que le jaune était une couleur qui convenait fort bien à de layette pour un nourisson dont on ne savait s'il serait déposé dans un chou ou dans une rose (naissance prévue début février il y avait de fortes chances que ce soit un chou !)

Donc la tricoteuse avertie se mit à l'ouvrage et tricoti tricota commença une brassière.

Je ne sais ce qu'il arriva, je ne sais pourquoi, mais bébé arriva, avec un peu d'avance certe, et la brassière était toujours sur les aiguilles de la grand-mère !

Et puis le temps passa et, je ne sais toujours pas pourquoi, le bébé dépassa rapidement la taille prévue pour le petit paletot... La motivation de la mamy tomba au point zéro et l'affaire fût oubliée... ou presque : la tricoteuse rangea laine et morceaux de tricot précieusement et... les ressortit quelques années plus tard, les donna à sa belle-fille lui disant : "si tu as le courage, tu pourras peut-être finir cet ouvrage, il servira à ce deuxième bébé à venir, dont on ne sait pas plus s'il sera fille ou garçon"

projet

 

La belle-fille ne termina jamais ce petit pull, l'ouvrage fût rangé, le bébé arriva, la petite famille connût des hauts et même quelques bas, se décomposa, se recomposa, voyagea, déménagea... et le temps passa.

25 ans après le début de cette histoire, et oui, un quart de siècle (!!!!), le petit pull pas fini est ressorti du coffre. Il a été détricoté avec autant d'amour qu'il avait reçu lors de son tricotage. Important ça quand on défait un ouvrage : y mettre autant d'amour qu'on (soi-même ou quelqu'un d'autre) en a mis à le fabriquer, c'est obligatire si on veut que la matière première garde sa substantifique moëlle.

Et puis la laine est entrée dans la fabrication du cadeau d'anniversaire de cette grande fille (et oui même arrivé en janvier, ce bébé est arrivé dans une rose !) qui vient de fêter ses 24 ans...

projet2

Si vous regardez attentivement, vous verrez ce fil jaune un peu chiné, délicatement mêlé à un autre jaune, sur plusieurs rangs de ce gilet.

Et voilà pour la petite histoire !

 

Posté par Odilus à 19:53 - crochet - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Layette : essai transformé !

    Une bien belle histoire en tout cas !!!

    Posté par Malilouléa, 29 janvier 2013 à 13:12 | | Répondre
  • "il était une fois"

    Après cette histoire, cette très belle histoire, j'aime encore plus mes ailes de papillons, mon pull de soleil hivernal, ma spirale psychédéliquement coloré, ma cible du bonheur ! Cette histoire permettra de faire durer encore un peu les sourires qu'il a créés chez mes collègues, voisins, amis, etc. Et pour moi, c'est un cadeau encore plus beau ! Sans parler de celui qui a été de naître un jour dans les bras d'une maman merveilleuse. Une maman qui m'a aidée à me tricoter une petite vie avec parfois des couleurs sombres mais aussi beaucoup de couleurs vives et joyeuses ! Et puis, une vie très douillette et si heureuse pour la 24ème année d'une rose !

    Merci Maman,

    Grooos bisous !

    Ta grande fille.

    P.S. : je suis aussi contente que tu es tenue tête à cette mamie pleine de bonnes intentions mais trop curieuse à mon gout !

    Posté par Alizée, 01 février 2013 à 19:56 | | Répondre
Nouveau commentaire