cuisine, crochet, tricot... et autres

27 décembre 2016

Au commencement du septième jour

Au commencement du 7ème jour

Voici un livre que je n'ai pas vraiment apprécié... sauf les 50 dernières pages !

Car le roman de Luc Lang commence comme un polar, vraiment, et on se dit qu'il y a un mystère, qu'il va être éclairci après moult rebondissements... et bien non ! D'un coup d'un seul ça passe au roman intimiste avec les états d'âmes du héros pour continuer à la fin sur un road movie africain.

Je n'ai pas tout compris le cheminement, si cheminement il y a.

Et si dans la vie je déteste les gens qui ne finissent pas leurs phrases, qui s'arrêtent au milieu de la formulation avec un "voilà quoi" comme si je suis forcément au courant de ce qu'ils vont dire et que j'avais dès le départ la même conclusion.

Et ben dans ce roman, c'est pareil : les phrases ne sont pas terminées, l'auteur use et abuse des points de suspension (j'avoue aimer les points de suspension, mais là il y a overdose), utilise (ou pas) une ponctuation assez surprenante, les dialogues ne sont pas toujours identifiés dans le texte. C'est perturbant.

Donc "au commencement du septième jour" ne sera pas mon livre préféré 2016, loin de là ! Malgré les Pyrénées ou l'Afrique que je trouve fort bien décrites.

 

 

Posté par Odilus à 13:49 - lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Au commencement du septième jour

Nouveau commentaire