cuisine, crochet, tricot... et autres

21 mars 2018

La servante écarlate

Servante écarlate

J'en avais entendu parler et donc quand j'ai vu ce livre à la bibliothèque du boulot je l'ai emprunté pour les vacances.

La république de Gilead ressemble beaucoup à notre société : des hommes, des femmes, des enfants, travailler, jardiner, faire les courses... Cependant rien n'est tout à fait pareil : les femmes sont devenues stériles et les couples "haut placés" dans la hiérarchie sociale se procurent une "servante écarlate" pour pouvoir avoir une descendance. Les servantes écarlates sont des jeunes femmes qui dans la société précédente ont déjà eu des enfants et qui donc, théoriquement, ne sont pas infertiles. Defred est une de ces servantes et le roman est une sorte de journal où elle évoque sa vie chez le Commandant et son épouse, ses relations avec le personnel de maison, avec les autres servantes écarlates, les règles très strictes qui régissent la société. Mais ce livre c'est aussi ce qu'était Defred avant : sa famille, son mari quand ils vivaient dans une société "normale".

Un peu difficile à lire car les passages actuels sont entrecoupés de passages sur le passé et la limite typographique n'existe pas, j'ai cependant aimé ce roman de Margaret Atwood, écrit en 1985. Il s'agit bien d'un roman d'anticipation, où l'auteur imagine l'évolution de la société de la fin du 20ème siècle en une autre société plus cloisonnée, plus dure. J'ai entendu dire que ce roman portait le féminisme... je ne suis pas d'accord : d'abord parce qu'il s'agit d'une pure fiction, ensuite parce que je ne vois rien dans ce roman de bien constructif à ce sujet !

 

 

 

Posté par Odilus à 19:03 - lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur La servante écarlate

Nouveau commentaire