cuisine, crochet, tricot... et autres

22 décembre 2016

Camille mon envolée

Je viens de refermer le très beau livre de Sophie Daull et je pense que je garderai en tête très longtemps le récit ô combien douloureux d'une mère dont la fille décède brutalement : "Camille, mon envolée" Camille a 16 ans en ces jours avant Noël 2013 quand une fièvre subite la cloue au lit. Elle décède 4 jours plus tard. Sa mère fait le récit des dernières heures de Camille mais également les heures qui suivent le décès, et les semaines qui vont être difficiles à vivre, car il faut bien continuer à vivre. C'est bref, poignant,... [Lire la suite]
Posté par Odilus à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 novembre 2016

Chanson douce

  La bibliothécaire l'avait mis de côté, je l'ai vite lu et je le rends mercredi pour que d'autres lecteurs en profitent vite vite. Mais si je l'ai vite lu c'est surtout parce qu'on est happé par le récit dont, pourtant, on connaît l'issue.  Leïla Slimani nous conte là une "chanson douce" qui fait froid dans le dos. Myriam et Paul sont heureux : des boulots intéressants et valorisants, deux beaux enfants, un joli logement... sauf que pour reprendre le travail après la naissance d'Adam, il leur faut trouver une nourrice... [Lire la suite]
Posté par Odilus à 19:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 novembre 2016

Un paquebot dans les arbres

        Il n'y a pas que la couverture que j'ai aimé dans ce roman de Valentine Goby !  Mathilde est la deuxième d'une fratrie de trois et ses parents tiennent le bistrot épicerie du village. Mathilde est fasciné par son père, joyeux luron qui joue de l'harmonica comme pas deux, fait danser les clients... et n'a d'yeux que pour sa fille aînée ! Mais la cigale ayant chanté... un drame finit par arriver et Paulot va attraper la tubercole, mal terrible dans les années 50. Il sera soigné dans un... [Lire la suite]
Posté par Odilus à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 novembre 2016

La lettre de Queenie

      La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry arriva le mardi*... et Harold quitta maison et épouse pour se rendre au chevet de Queenie, traversant pour cela l'Angleterre du sud au nord. Queenie va mourir, elle le sait et elle craint de ne plus être là quand Harold arrivera. Elle se met donc à écrire pour qu'il sache ce que jusque là elle lui a caché et expliqué pourquoi elle est partie il y a vingt ans. Ce roman "la lettre de Queenie" de Rachel Joyce est un vrai plaisir de lecture tant il y a... [Lire la suite]
Posté par Odilus à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 novembre 2016

D'ailleurs les poissons n'ont pas de pieds

  Je crois bien que Jon Kalman Stefansson est un de mes auteurs préférés ! Lire "d'ailleurs les poissons n'ont pas de pieds" équivaut à se plonger dans une atmosphère, dans de la poésie et c'est vraiment un grand plaisir. Dans ce roman, il y a plusieurs histoires à plusieurs époques mais toutes se déroulent dans un village islandais oublié de tous depuis que la base américaine est fermée. En Islande la vie est rude, du fait du climat bien sûr, des nuits longues mais aussi des difficultés à trouver du travail, des rudesses du... [Lire la suite]
Posté par Odilus à 20:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
11 novembre 2016

Le rouge vif de la rhubarbe

        En ce moment mes lectures sont islandaises. J'ai dévoré ce roman de Audur Ava Olafsdottir en quelques jours. Agustina est une adolescente qui rêve de gravir la montagne : un rêve banal ? non car Agustina doit s'aider de béquilles pour se déplacer et monter là-haut ne sera pas simple. Ce roman "le rouge vif de la rhubarbe" est une ode à l'adolescence avec ses difficultés, ses rêves mais aussi une évocation du handicap, du lien maternel (la mère d'Agustina est globe-trotter et ses échanges avec sa... [Lire la suite]
Posté par Odilus à 20:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 octobre 2016

Le siècle

   Pour mon anniversaire j'ai eu la trilogie de Ken Follet "Le siècle". Plus de 3 000 pages pour narrer l'histoire, la grande, les petites, de 1911 à 2008. J'en réservais la lecture pour l'été et les vacances car je voulais lire les trois d'affilée. Il m'a fallu un peu plus de 3 mois pour en venir à bout ! C'est passionnant de suivre les vies de familles anglaises, américaines, russes, allemandes. Tout au long de ces trois tomes on les suit, on aime avec eux, on vit les grands évènements avec eux : la guerre 14-18,... [Lire la suite]
Posté par Odilus à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 octobre 2016

Si tout n'a pas péri avec mon innocence

    Kim est née au milieu d'une fratrie de 5, de parents irresponsables (selon elle) et elle se donne pour mission de protéger ses deux petits frères de leur environnement hostile : famille, école... Ce joli roman de Emmanuelle Bayamack-Tam est une vision du monde selon une adolescente qui se cherche, qui ne veut plus être ce qu'elle est mais qui ne sait pas encore quel avenir sera le sien. "Si tout n'a pas péri avec mon innocenceS" est un roman d'initiation mais traite aussi des relations familiales et de l'importance... [Lire la suite]
Posté par Odilus à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 juillet 2016

Le ciel est immense

Une femme pense qu'à soixante ans sa vie est finie : son fils est loin et a construit sa vie, elle ne trouvera plus l'amour, sa beauté décline. Face à ce constat, elle s'installe dans un village sur la côte normande, bien décidée à sauter de la falaise. Cependant ses projets sont contrecarrés par l'arrivée d'un jeune garçon qui l'interpelle. Elle ne peut décemment pas sauter dans le vide sous les yeux du garçon. Pendant quelques jours elle va devoir répondre aux questions du jeune et ces questions vont l'amener à réfléchir sur sa... [Lire la suite]
Posté par Odilus à 17:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
16 juillet 2016

Je hais la campagne... ma femme adore !

    Guy Floriant est un citadin pur et dur : il vit à Paris et apprécie la ville pour son agitation permanente, les rencontres, les rendez-vous. Sa femme, Elisabeth, apprécie également cette vie... mais décide que le couple doit s'installer à la campagne, dans le village où vécu Colette, et achète une grande demeure. Pour rentabiliser l'affaire, des chambres d'hôtes vont y être faites. Ecrit à quatre mains, avec le point du vue des deux époux, "Je hais la campagne... ma femme adore !" de Elisabeth et Guy Floriant est... [Lire la suite]
Posté par Odilus à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :