cuisine, crochet, tricot... et autres

25 mars 2017

54ème marche... et sports angevins

Le week-end dernier a été sportif ! Cela a commencé par la 54ème marche dans la campagne de Pellouailles Les Vignes (49): aucune photo (!!!) mais 9.5 km dans la campagne à regarder le printemps arriver, à admirer les jolies maisons basses typiques du coin, à papoter. 

Ensuite c'était foot... enfin en tant que spectateurs, où EAG s'est fait ratatiné par le SCO !

Sco

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain c'était course à pied, toujours en tant que spectateurs : nous avons admiré la foulée du sportif de la famille !

course

 

 

 

 

 

 

Après l'effort le réconfort : un bon repas en bonne compagnie et une promenade digestive pour nous conduire au local de la boule de fort où nous avons découvert ce jeu. Nous avons pu tester la façon de lancer cette boule et apprendre la lenteur : du fait de sa conception particulière ainsi que celle de la piste, il faut lancer doucement cette boule qui doit se rapprocher du maître. Plus facile à dire qu'à faire !

boules

 

 

 

 

 

Donc un wwek-end sportif et fort sympathique.

Posté par Odilus à 04:49 - flâneries - Commentaires [0]
Tags :

Amelia

Amélia

 

La mère d'Amelia élève seule sa fille et l'adolescence de celle-ci se passe sans trop de difficulté, même si depuis quelques semaines Amelia pose beaucoup de questions, sur son père notamment.

Aussi est-ce un choc immense quand sa fille se jette du toit du lycée.

D'abord détruite, elle va tenter d'accepter le suicide de sa fille jusqu'à ce que des messages étranges viennent semer le doute dans son esprit : et si Amelia ne s'était pas suicidée ?

Ce roman alterne le point de vue de la mère et ses recherches pour trouver la vérité et le journal d'Amelia écrit pendant les deux mois précédant sa mort.

C'est captivant car le monde des adolescents est vraiment un monde à part, avec ses règles, ses lois, ses chefs... sa cruauté. Et le fait de vivre dans un milieu favorisé, riche n'est absolument pas une garantie d'être à l'abri. Amelia en fait la douloureuse expérience et sa mère découvrira que ni le monde des adolescents ni celui des parents ne sont tendres. Kimberly McCreight a écrit là un roman touchant, sensible mais ne cachant rien des rouages implacables de la vie.

 

 

 

 

 

 

Posté par Odilus à 04:23 - lectures - Commentaires [0]
Tags :

Ce jour viendra

Ce jour viendra

 

Ce jour viendra où la Kaouenn mettra à jour son blog... et c'est une insomnie et de grosses quintes de toux qui me permettent de commencer à 3 h 50 du matin !

J'ai lu il y a déjà quelques semaines ce roman passionnant et quelque peu glaçant d'Anouar Benmalek "Ce jour viendra".

Le narrateur vit avec sa femme, chercheuse dont la spécialité est l'homme de Néerdenthal, et leur fils Mehdi. Ils sont heureux jusqu'au jour où elle se rend dans sa famille dans le sud de l'Algérie. Elle est tuée lors d'une attaque terroriste, Mehdi est miraculeusement rescapé. Effrondré, le narrateur part s'installer aux Etats-Unis où il a trouvé un poste d'informaticien.

Très vite il s'interroge sur les activités mystérieuses de cette société qui l'emploie. Entre travail et deuil, il délaisse un peu son fils, lequel est victime d'un grave accident. Plongé dans le coma, il est proposé au père désargenté de le faire soigner selon un protocole expérimental dans la société qui l'a embauché.

Ce roman pose beaucoup de questions sur la mort, le deuil, le rapport argent/santé, l'éthique... Jusqu'où peut-on aller quand son enfant risque de mourir ? 

C'est passionnant et inquiétant.

 

Posté par Odilus à 04:08 - lectures - Commentaires [0]
Tags :

26 février 2017

Collisions

Collisions

"Collisions" de Lann Stereden est un recueil de nouvelles où le destin bifurque soudainement.

Des vies ordinaires ou presque et soudain un évènement vient perturber tout ça et cela donne parfois une fin surprenante.

J'ai aimé certains de ces récits plus que d'autres, pensant parfois que les idées méritaient même d'être approfondies... et j'ai également retrouvé dans ce livre édité à compte d'auteur un gros défaut déjà vu dans d'autres livres similaires : des fautes d'orthographe !

Je ne sais pas comment sont relus ces livres mais il ne doit y avoir aucune relecture par l'imprimeur. Quel est le circuit : l'auteur donne le texte tel quel à imprimer ou il y a une frappe et mise en page par quelqu'un ? C'est curieux car dans certaines nouvelles il y a beaucoup de fautes et dans d'autres pas du tout.

Ceci mis à part, je lirai dès que possible un roman publié par cet auteur, un polar me semble-t-il. Il a quelque talent d'écriture qui mérite d'être lu.

 

 

Posté par Odilus à 13:39 - lectures - Commentaires [0]
Tags :

La maison des hautes falaises

Maison des hautes falaises

 

Je viens de m'apercevoir que je n'ai pas parlé ici de ce roman que j'ai pourtant beaucoup aimé. Je commence à yoyoter !

Pourquoi ai-je aimé ce roman ?

Tout d'abord parce que l'histoire se déroule en Australie non loin d'Eden à environ 500 km au sud de Sydney ; et l'Australie j'ai toujours eu envie d'aller y faire un tour.

Ensuite parce que la mer y joue un rôle important : la plage, la météo, les tempêtes et... les baleines. 

L'histoire : un journaliste s'installe dans "la maison des hautes falaises" pour s'éloigner de Sydney et surtout tenter de se reconstruire après un drame personnel. Seulement dans une petite ville où tout le monde se connaît pas facile de faire son trou et de trouver sa place.

Le journaliste arrive avec ses idées de citadins, et se trouve face à une réalité bien différente. Sa rencontre avec une jeune femme va mettre à mal ses positions notamment en terme de chasse à la baleine.

Karen Viggers a su rendre ses personnages attachants, émouvants et les faits évoluer dans un paysage sublime. C'est facile à lire et on a du mal à lâcher le livre avant la fin.

Posté par Odilus à 13:28 - lectures - Commentaires [0]
Tags :

53/100 : 53ème marche

Pour cette 53ème marche, encore un tour du côté de la baie de Morlaix. Départ de Plouézoc'h (29) pour une descente à travers bois vers le Dourduff en mer.

Dourduff1

 

Après avoir longé la rivière, on arrive face à la baie qu'on longe un moment... avec une escale au toujours aussi charmant bistrot du port.

Dourduff2

Puis on remonte en direction du bourg, à travers bois et campagne.

Dourduff3

C'est une très jolie ballade de 8.5 km. Seul bémol : ce samedi était un peu gris et tristounet et à part quelques primevères il y a pour l'instant peu de couleurs dans le paysage. A refaire donc un peu plus tard dans la saison ou à l'autommne.

bilan : 53/100 - cumul : 606.5 km

Posté par Odilus à 08:27 - flâneries - Commentaires [0]
Tags : ,

23 février 2017

L'invention de nos vies

Invention de nos vies

 

Plusieurs romans de Karine Tuil me faisaient de l'oeil à la bibliothèque. J'ai finalement opté pour celui-ci et je n'en suis pas déçue.

Samir, Samuel et Nina sont copains et étudiants, malgré leurs origines très différentes ils s'entendent bien... Samuel et Nina sont plus ou moins en couple, Samir est seul. Tout va bien jusqu'à ce que Samuel doive s'absenter.

Quelques années plus tard, Samuel et Nina vivotent à Paris, Samir se fait appeler Sam et vit richement à New-York. Les trajectoires vont de nouveau se croiser et les lignes du destin vont bouger.

"L'invention de nos vies" est un titre qui résume fort justement tout le livre : jusqu'à quel point peut-on modifier son destin, jusqu'à quel mensonge peut-on aller ? Ce roman interroge sur nos origines familiales, notre identité, l'éducation, la volonté, les rapports sociaux.

J'ai beaucoup aimé ce roman, qui pose de nombreuses questions et dont les personnages, pas forcément sympathiques, sont cependant attachants.

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Odilus à 20:36 - lectures - Commentaires [0]
Tags :

20 février 2017

Dans le jardin

Dans le jardin en ce moment ça bourgeonne, ça sort les tiges de terre, ça sent le printemps qui arrive : les primevèress commencent à jaunir le jardin et cela fait un bien fou au moral !

Dans le jardin il y a aussi pas mal d'oiseaux : choucas, pigeons, tourterelles, merles... et quelques autres qui se laissent photographier (à travers la fenêtre de la cuisine):

oiseau1

oiseau2

oiseau3

Mais attention, dans le jardin il y a aussi un prédateur :

titus2

 

Ca le rend à moitié fou de voir tous ces oiseaux qui le narguent.

Posté par Odilus à 15:33 - jardin - Commentaires [0]
Tags :

52/100 : 52ème marche

A cette allure-là, les 1000 km sont pas près d'être faits ! 

Donc hier petite ballade de 7.5 km en "principauté" de Barnénez (29). Il faisait beau, même chaud à l'abri du vent et la ballade était fort jolie.

Barnénez1

Barnénez2Peu de photos, mais la baie de Morlaix était magnifique comme d'habitude.

Et au retour, passage par le Cap'lan pour savourer une boisson chaude... et ô miracle, nous sommes ressortis de là sans acheter un seul livre ! Aurions-nous appris à résister à la tentation ?

bilan : 52/100 -cumul 598 km

Posté par Odilus à 15:11 - flâneries - Commentaires [1]
Tags :

03 février 2017

Ma caisse à outils

J'avais acheté un range crayons (ou crochets ou pinceaux...) il y a quelques années à Laval dans une boutique solidaire. Malheureusement à force d'être trimballé d'une réunion à l'autre, ouvert, fermé, ouvert, fermé... il est sur le point de rendre l'âme. Minute de silence.

Du coup, j'en ai fait un autre : différent, plus grand, plus coloré avec des chutes trouvées dans mon armoire. Bon ces deux bouts de tissus ne vont pas vraiment faire  baisser le stock mais c'est un début non ?

Trousse 1

Trousse 2

 

Posté par Odilus à 18:46 - couture - Commentaires [0]
Tags :

 
Newsletter