cuisine, crochet, tricot... et autres

10 septembre 2010

Pommes

Dans le coin du jardin de mes parents, il est un pommier vénérable. Je dis vénérable car depuis que je suis en âge de me souvenir, il est là, toujours pareil, ni plus petit, ni plus grand... donc il a au moins un demi-siècle !

Cet arbre a eu tous les ans pendant de nombreuses années ma reconnaissance : il était le premier de tous nos pommiers à produire des fruits suffisamment mûrs pour pouvoir être dégustés, à la sauvette.

Il fournit des pommes acidulées et juteuses et, début septembre, quand il fait encore fort chaud, j'aimais partir flâner en fin d'après-midi dans ce coin-là. Les guêpes s'affairaient autour des pommes tombées et quelque peu abîmées, il fallait parfois écarter l'herbe pour trouver la pomme : celle que j'allais savourer jusqu'au trognon (sauf si un ver y avait élu domicile) avec en plus le goût inimitable d'un fruit mangé en dehors des repas et un peu en catimini ! Ma mère me prédisait bien quelques désordres intestinaux à manger des fruits à peine mûrs (et ceci était valable aussi pour les groseilles, les cassis)... mais rien n'y faisait, dès que des tâches rouges rosées apparaissaient parmi le feuillage de ce pommier, je guettais attentivement la première pomme qui se laisserait choir dans l'herbe (nous n'avions pas trop le droit de cueillir les fruits dans l'arbre, surtout quand il y en avait par terre !)

Cette sorte de pommes n'existe pas dans le commerce... ce type de pommier non plus. Un jour il finira par lui arriver quelque chose de fatal... Mais peut-être qu'il est possible de faire des boutures de pommier ? Je vais me renseigner...

pommes_003

Posté par Odilus à 18:38 - Humeur - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Pommes

  • Vive les pommes

    Pour les avoir goutées, elles sont d'une grande qualité gustative, avec le plaisir supplémentaire de s'éloigner des critères industriels.

    Posté par Ludovic, 13 septembre 2010 à 19:27 | | Répondre
Nouveau commentaire